Gestion des matières résiduellesL’engagement communautaire, une seconde nature pour Cascades

L’engagement communautaire, une seconde nature pour Cascades

Par Marie-France Létourneau

Cascades investit chaque année plus de 5 millions de dollars dans quelque 400 causes et organismes, dont plusieurs à caractère environnemental dotés d’un volet éducatif. Cela, et l’implication notable de ses employés dans leur milieu, a valu à l’entreprise de recevoir le prix Engagement communautaire lors du Gala EnviroLys.

Cette implication sociale n’est pas nouvelle. Elle fait  partie de l’ADN de l’entreprise, affirme la directrice du développement durable, Marie-Eve Chapdelaine.

« Cascades a toujours été comme ça, très impliquée dans la communauté, explique-t-elle. Il y a plusieurs organisations qui peuvent bénéficier d’un soutien de Cascades, que soit en argent, en produits, en temps ou en bras. C’est comme ça dans chacune des régions où nous sommes situés. »

« Si on travaille de cette façon, ce n’est pas un hasard », a pour sa part souligné le vice-président communications, affaires publiques et développement durable de Cascades, Hugo D’Amours, lors du gala. « Il y a des gens qui nous ont précédés et qui ont inculqué ces valeurs-là chez Cascades. »

Selon M. D’Amours, le « plus grand ambassadeur » de ces valeurs « d’engagement communautaire, de partenariat, de communication et de transparence » était par ailleurs le cofondateur de l’entreprise, Bernard Lemaire, décédé en novembre 2023.

Pour l’environnement

Au cours des dernières années, Cascades, qui emploie 10 000 personnes dans 80 unités d’exploitation au Canada et aux États-Unis, a intensifié son implication auprès d’organisations environnementales qui proposent un volet éducatif en partenariat avec la Fondation David Suzuki, la Fondation Monique Fitz-Back et ÉcoÉcoles Canada, Cascades a par exemple participé au cours des dernières années à l’organisation d’événements de sensibilisation à l’environnement, à la gestion des matières résiduelles et aux changements climatiques destinés à la fois à son personnel, mais surtout aux jeunes.

Chaque année, des employés de Cascades prennent part à des corvées de nettoyage, organisées avec Mission 1000 tonnes et PurNat.

L’entreprise est également partenaire du Sommet jeunesse sur les changements climatiques, un événement annuel organisé par la Fondation Monique-Fitz-Back.

Selon Marie-Eve Chapdelaine, différentes mesures sont mises en place au sein de l’entreprise pour favoriser l’engagement de ses employés. Et cela porte ses fruits. Alors que la cible annuelle d’implication communautaire des employés a été fixée à 15 000 heures, ce sont 26 000 heures qui ont été comptabilisées en 2023, raconte-t-elle avec enthousiasme.

Autre preuve de l’importance que cela revêt pour Cascades : l’engagement communautaire est l’un des 15 objectifs inscrits à son plan de développement durable 2021-2025.

« Quand on y pense, il y a très peu d’organisations qui reconnaissent l’engagement communautaire. Et s’il y a une chose dont on est fiers, c’est ça », a déclaré Hugo D’Amours en acceptant le prix lors du Gala EnviroLys.

RETOUR SUR LES ENVIROLYS

L’innovation des entreprises privées de l’économie verte au Québec, ainsi que le travail essentiel des acteurs de ce milieu, a été soulignée en grande pompe en novembre dernier, à l’occasion du 14e Gala EnviroLys, tenu à Montréal. Le Conseil des entreprises en technologies environnementales du Québec (CETEQ) est à la barre de ce rendez-vous annuel. Lors de la plus récente mouture de l’événement, onze prix ont été décernés, devant quelque 425 personnes. Le prix Engagement communautaire a été remis à Cascades.

Populaires

PFAS : revenir aux sources du problème

Saviez-vous que le Québec ne compte aucune usine produisant des substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées, et que la réglementation fédérale interdit depuis plusieurs années la...

Réduction à la source : l’économie de la fonctionnalité et de la coopération (EFC), un modèle à propager

Une nouvelle avenue pour l’innovation    Miser sur la vente de l’usage des produits plutôt que sur la vente des produits eux-mêmes, voilà une stratégie...

Choisir les bons mots pour plus d’impact : Retour sur une publication qui a (un peu) fait jaser

Le point de départL’idée de rédiger ce qui suit découle d’une simple publication que j’ai faite sur LinkedIn : une photo illustrant des bacs...
Publicitéspot_img