Gestion des matières résiduellesÉconomie circulaireUne relance verte et circulaire ? Moins rose qu’il n’y paraît

Une relance verte et circulaire ? Moins rose qu’il n’y paraît

Par Daniel Normandin, Directeur du CERIEC

Il y a un peu plus d’un an, alors que les effets de la pandémie commençaient à s’étendre à l’ensemble du globe, plusieurs organisations ont enjoint les États à se sortir de cette crise en relançant leurs économies sur de nouvelles bases : plus vertes, plus circulaires et plus équitables.

En effet, le contexte est propice à s’interroger sur nos modes de production et de consommation et à vouloir repartir sur de nouvelles bases. La circularité de l’économie mondiale est toujours inférieure à 9 % 1, tandis que le rythme des changements climatiques, de l’épuisement des ressources et de la dégradation des écosystèmes est alarmant, tout comme la montée des inégalités. D’ailleurs, bon nombre de scientifiques font un lien direct entre l’actuelle pandémie et la dégradation accrue des écosystèmes. Cette dernière, due au prélèvement des ressources primaires 2, favoriserait les zoonoses, c’est-à-dire la transmission de virus, de bactéries et de pathogènes des animaux (sauvages dans ce cas-ci) aux humains, en raison de l’amincissement des zones tampons.

Devant ce constat alarmant, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) 3, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) 4 , le Forum économique mondial (FEM) 5 et le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) 6, pour ne citer que ceux-là, ont tous plaidé en faveur d’une transformation de nos économies et de nos habitudes de vie. Plus près de nous, une grande diversité de groupes issus de la société civile (chambres de commerce, patronat, syndicats, environnementalistes, etc.) a interpellé les gouvernements du Québec et du Canada sur l’importance de se doter de plans de relance visant à accélérer la transition vers une économie verte, décarbonée, circulaire et inclusive.

Qu’en est-il vraiment, près de 15 mois après le début de cette crise ? 

Sur le plan climatique, il est vrai que la pandémie a provoqué une baisse temporaire des émissions de GES de l’ordre de 8,8 % sur la première moitié de 2020, comparativement à la même période en 2019 7. Toutefois, les émissions ont repris leur croissance dès juillet 2020, alors que la Chine et quelques pays européens « déconfinaient » leurs économies. Parallèlement, le commerce électronique a crû de façon importante depuis les débuts de la pandémie 8, contribuant significativement à la production de GES et de matières résiduelles dues aux emballages.

La pandémie a aussi exacerbé l’utilisation des produits à usage unique. Que ce soit dans le domaine de la restauration (tasses, verres, ustensiles, etc.) ou des équipements médicaux (blouses, masques, seringues, cotons-tiges, etc.), l’utilisation des produits à usage unique a carrément explosé depuis les débuts de la pandémie, freinant ainsi les efforts de plusieurs pays industrialisés visant à les éliminer. Qui plus est, une très large part de ces milliards de produits à usage unique trouvent leur fin de vie, au mieux, dans les sites d’enfouissement ou dans les incinérateurs et, au pire, dans la nature. De quoi plomber, en partie, la relance verte.

Ceci dit, l’Université d’Oxford, en Angleterre, a élaboré un projet fort intéressant, le Global Recovery Observatory 9, une structure qui suit périodiquement les dépenses en matière de relance verte durant la crise actuelle et qui révèle un portrait un peu moins sombre qu’il n’y paraît a priori. On y apprend que sur l’ensemble des dépenses liées à la relance économique à l’échelle globale, 20,1 % seraient liées à la relance verte. Le Canada occuperait une position plutôt honorable : environ 40 % de ses dépenses totales sont liées à la relance verte, alors que ce chiffre ne représenterait que 25,5 % chez nos voisins américains. On est loin, néanmoins, des 61,5 % relevés au Danemark ou des 100 % de la Turquie. Il est toutefois difficile de distinguer les dépenses liées à l’économie circulaire de celles liées à la lutte aux changements climatiques.

Au Québec, sans qu’ils se soient accélérés de manière importante, et sans qu’on puisse parler de révolution par rapport au modèle économique prépandémique, les efforts déployés pour mettre en place une économie plus verte et plus circulaire se sont notamment poursuivis avec le Plan pour une économie verte 2030 10. Par contre, celui-ci est largement dédié à la réduction des GES par l’électrification des transports. RECYC-QUÉBEC a également lancé des appels à propositions 11 en matière d’économie circulaire. Sur le plan de la recherche, le Fonds de recherche du Québec – Société et culture a lancé, en février dernier, un appel à propositions pour la mise sur pied d’un réseau de recherche panquébécois en économie circulaire. Celui-ci devrait, au cours des années à venir, intensifier le soutien à la transition par la génération de personnels hautement qualifiés ainsi que de nouveaux outils, connaissances et technologies. Un peu partout sur le territoire québécois, les initiatives de transition vers l’économie circulaire progressent. Pensons entre autres aux 22 projets de symbioses industrielles actifs sous Synergie Québec 12, au premier fonds d’investissement canadien en économie circulaire de 33 M$ 13 annoncé en mars dernier, ou encore à la multitude d’initiatives que l’on retrouve sur la plateforme Web Québec circulaire 14.

Si le Québec fait plutôt bonne figure, il demeure que sur le plan mondial, la relance verte axée sur une transition vers l’économie circulaire ne semble pas s’amorcer à la hauteur des attentes et reste souvent très orientée vers la réduction des émissions de GES. Pourtant, les enjeux liés à la surconsommation de ressources primaires sont bien présents et la destruction des écosystèmes qui en résulte s’amplifiera avec le temps. À quand une feuille de route globale sur l’économie circulaire ?

 

  1. Circular Economy. (2020). The Circularity Gap Reporting Initiative. https://www.circularity-gap.world/2020
  2. Everard, M., Johnston, P., Santillo, D. et Staddon, C. (2020). The role of ecosystems in mitigation and management of Covid-19 and other zoonoses. Environmental Science & Policy, 111, 7-17. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1462901120306122
  3. Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (2020, 6 octobre). Mettre la relance verte au service de l’emploi, des revenus et de la croissance. https://www.oecd.org/coronavirus/policy-responses/mettre-la-relance-verte-au-service-de-l-emploi-des-revenus-et-de-la-croissance-899c5467/#section-d1e614
  4. Centre régional d’information des Nations Unies (UNRIC). (2020, 9 décembre). Climat : éviter le pire pour la planète avec une relance verte. https://unric.org/fr/climat-eviter-le-pire-pour-la-planete-avec-une-relance-verte/
  5. World Economic Forum. (s. d.) The Great Reset. https://www.weforum.org/focus/the-great-reset
  6. World Business Council for Sustainable Development. (2020, 15 décembre). COVID-19: A dashboard to rebuild with nature. https://www.wbcsd.org/Programs/Food-and-Nature/Resources/COVID-19-a-dashboard-to-rebuild-with-nature
  7. Liu, Z., Ciais, P., Deng., Z., … Schellnhuber, H. J. (2020). Near-real-time monitoring of global CO2 emissions reveals the effects of the COVID-19 pandemic. Nature Communications, 11, 5172. https://www.nature.com/articles/s41467-020-18922-7
  8. (2021, 15 mars). How COVID-19 triggered the digital and e-commerce turning point. https://unctad.org/news/how-covid-19-triggered-digital-and-e-commerce-turning-point
  9. Oxford University Economic Recovery Project. (s. d.) Global Recovery Observatory. https://recovery.smithschool.ox.ac.uk/tracking/
  10. Gouvernement du Québec. (2021). Plan pour une économie verte 2030. https://www.quebec.ca/gouv/politiques-orientations/plan-economie-verte
  11. RECYC-QUÉBEC. (s. d.) Appel de propositions pour la transition vers l’économie circulaire. https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/entreprises-organismes/mieux-gerer/appels-propositions/appel-propositions-economie-circulaire
  12. Synergie Québec. https://www.synergiequebec.ca
  13. (2021, 23 mars). Fondaction lance le Fonds économie circulaire avec ses partenaires RECYC-QUÉBEC et la Ville de Montréal. https://www.fondaction.com/nouvelles/lancement-fonds-economie-circulaire/
  14. Québec circulaire. https://www.quebeccirculaire.org

 

Populaires

PFAS : revenir aux sources du problème

Saviez-vous que le Québec ne compte aucune usine produisant des substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées, et que la réglementation fédérale interdit depuis plusieurs années la...

Réduction à la source : l’économie de la fonctionnalité et de la coopération (EFC), un modèle à propager

Une nouvelle avenue pour l’innovation    Miser sur la vente de l’usage des produits plutôt que sur la vente des produits eux-mêmes, voilà une stratégie...

Choisir les bons mots pour plus d’impact : Retour sur une publication qui a (un peu) fait jaser

Le point de départL’idée de rédiger ce qui suit découle d’une simple publication que j’ai faite sur LinkedIn : une photo illustrant des bacs...
Publicitéspot_img